• Je vous hais...

    J'ai mal...

    Ahh, vous pouvez rire
    Ahh, vous pouvez me trouver faible...
    Ahh, mais quoi ?

    Et lorsqu'il faut parler
    Ma bouche fait barrière
    Les mots restent coincés dans mon estomac
    Mon cerveau stope tout fonctionnement
    Et je bloque
    Et je coince
    Et j'ai mal
    Très mal
    Et là, au milieu de tous
    Je fond en larme
    Je voudrais me jeter d'une fenêtre
    M'enfoncer dans la terre
    Me tirer une balle
    Tout, mais disparaitre
    Parce que j'ai honte
    Parce que je suis rouge
    Et que tout le monde me voit
    Tout le monde pense que je ne sais pas
    Pourtant je sais
    Mais je ne peux pas

    Je veux mourir
    La couleur jure avec mes yeux
    Et pourtant je veux plaire
    Aux gens que je déteste
    La couleur que je viens de mettre
    Me fond dans la masse
    Seules ces larmes pitoyablement affichées
    Servent à affirmer ma maudite présence

    C'est fou ce que le monde m'insupporte
    Ce que j'insupporte le monde
    Je fais des gamineries
    Je fais chier les gens
    Je me fais honte
    Mais je veux faire rire
    Je veux qu'on me voit
    Mais il n'y a rien à voir
    C'est vide
    Et surtout innintéressant

    "Je suis chiente avec mes gamineries
    C'est trop compliqué à expliqué
    J'en entends des drôles sur toi
    Et c'est pas cool"
    Dites moi, mais qui dit ça...
    Mon dieu, qui n'existe sans doute pas
    Que dit on sur moi
    Qui dit quoi

    Qu'attend on de moi
    Je dis que je m'en fous
    Mais c'est faux
    Je me mens perpétuellement
    Et on me hait

    Moi même je me déteste
    Je suis fragil
    Et la porcelaine n'attendrit pas les gens
    Il trouve bien de pouvoir la casser
    Et d'autres s'occupent de vous le dire
    Comme des bons saints
    Venus vous prévenir

    VOUS ETES TOUS DES SALOPS
    JE SUIS UNE SALOPE
    jE HAIS LE MONDE
    jE SUIS NULLE
    VOUS ETES TOUS DES CONS
    VOUS NE SAVEZ RIEN
    VOUS SAVEZ TOUT
    JE VOUS MEPRISE

    VOUS ETES TOUS DES SALOPS
    Je voudrai mourir
    Laissez moi
    Je ne peux vivre sans vous
    Alors laissez moi dépérir...


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Mars 2006 à 21:20
    Je vous hais
    Le monde est devenu ainsi personne ne s'occupe des autres, on vit dans quelque chose qui va de pire en pire. Puisque c'est chacun pour soi: occupe toi de toi reprend confiance petit à petit, apprend à t'aimer se detester ne sert à rien mais si c'est une évidence il faut la chasser. Ne reste pas comme une poupée non active comme on dirait aujourd'hui "rebelle" toi, montre que tu es là, que tu existe, fait toi entendre. Je comprend tres bien ce que tu écrit parce que je l'ai vécu mais j'ai changé d avis. Bon courage parle mais si c'est à ton mur à ou je ne sait qui, meme si c'est dur. Bon courage soit forte et continue à ecrire.
    2
    Vendredi 17 Mars 2006 à 17:08
    ~~~~
    ~cette putin de vie c'est vrai ya vraiment des salo je comprend ton "poeme" super... les gens maintenant ne pense qu'a leur geule il faut se débrouillé tout seul ... continu ton blog j'adoore !! bizou
    3
    lookick
    Samedi 22 Juillet 2006 à 10:29
    mesure
    Il n'y a qu'une route vers le bonheur, c'est de renoncer aux choses qui ne dépendent pas de notre volonté
    4
    Le mystèrieux
    Mercredi 16 Août 2006 à 13:51
    Messager
    La vie appartient à celui ou celle qui souhaite la saisir, tu fais ton chemin ou ton tunnel à toi de choisir. Passes ou trépasses. Dans les deux cas, c'est ce qui fais la vie. Blanc ou noir, la vie s'imprègne des deux pour donner le ton de ton tableau de vie. Ah encore une chose ton exposition noirâtre est intéressante je te l'accorde mais en tout k laisse moi ajouter mes lettres de sang à ton tableau de chasse. Baiser mortel d'un inaniénable intrépide.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :