• Insomnie...

    Alors il rentre... il est 3h, le matin sonnera dans trois heures encore.

    Attendre dans le noir, que sa présence vienne réchauffer le lit auprès d'elle. Imaginer où il est, pendant que je reste inactive et éveillée, à attendre. Imaginer ce qu'il fait, être dégoûtée rien qu'à ces idées, vouloir protéger ma virginité à tout prix de ce genre d'abus, de plaisir mêlé au désespoir. Savoir précisément ce qu'il fait, en avoir la nausée... savoir aussi qu'elle pleure, parce qu'elle sait autant que moi... et même mieux. La maison se sent trahie. Tant mieux, c'est la maison de ma déchéance, je la hai. Attendre... attendre tout le soir, toute la nuit... attendre qu'il revienne de sa chaude échapée... Et puis ne pas arriverà dormir même lorsqu'il revient... Savoir que lui ne sait rien de nous, que je l'attends ainsi dans le noir, que je savais qu'il était parti...

    Quand rentrera-t-il à l'heure du travail ?
    Quand me verra-t-il ?
    Quand s'appercevra-t-il de mon existence ?
    Quand m'acceptera-t-il dans sa vie ?
    Quand...?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :