• Je n'ai pas la force d'écrire. J'ai presque l'impression qu'aujourd'hui, la vie m'a rendue top heureuse ! Mais ce n'ai que de l'ephémère, et la mélancolie de mon âme platonique reprend sans arrêt le dessu... J'ai l'impression de ne jamais trouver la force de quoi que ce soit, sauf de pleurer... Quel paradoxe... alors que l'on me croit invincible, intouchable, que la tout pourrait s'effondrer autour de moi sans que je ne resente rien, alor que c'est moi qui m'effondre sans que les autre s'en aperçoivent...

    3 commentaires
  • Je suis détestable... cela ne me fait plus de peine que l'on ne me demande pas mon avis, je ne pleurs plus lorsque l'on parle d'horreur... Je ne suis plu réceptive au chagrin des autres... Je deviens quoi ? Quelqu'un de détestable, à qui ce n'est pa la peine de parler sans doûte... Je suis méchante et enfermée dans l'insensibilité affichée... Je ne supporte plus rien, plus que l'on parle sans moi de moi, plus que l'on s'imagine mal ce que je suis, plus que l'on m'aime, plus que l'on me touche... A ne rien supporter, je suis insupportable...

    2 commentaires
  • Pourquoi est-ce qu'on ne pleure pas quand je pars, pourquoi on n'est pas triste lorsque je pleur... pourquoi je ne suis jamais sur les photos... pourquoi on rit dès que je parle... J'irai n'importe où, pourvu qu'on m'écoute... J'irai avac n'importe qui, pourvu que l'on pleure si je pars... pourvu que l'on m'aime vraiment... pourvu que la vie ne soit plus ce calvair de doûte et d'incompréhention... pourvu qu'enfin j'ai de l'importance aux yeux de quelqu'un... Mais c'est impossible... personne ne me considère comme importante, et personne n'en a l'intention... je ne manquerai jamais à personne... je ne ferai jamais plaisir à personne... Au moins, je ne regrète rien quand je m'en vais, sinon de toujours mieux comprendre à quel point le monde m'insuporte et me fait de mal...


    2 commentaires
  • Il faut que j'écrive... je dois écrire c'est vital... je ne le fais pour rien ni pour personne, juste pour moi... J'ai souvent l'impression qu'en écrivant, c'est comme battre du vent, que finalement je suis toujours aussi inutile... Mais ici, j'ai presque l'espoir d'être lue... C'est peut-être qu'en écrivant, je suis sûr que mes pensées seront gardées... je suis ainsi certaines de les confier en lieu sûr, qu'elles ne s'envoleront pas dans la confiance trop attive d'un quelconque individu... Ici je suis sûr que l'on m'écoute, du moins on me laisse parler...

    5 commentaires
  • Comment peut-on dire que je suis quelqu'un de bien... c'est insupportable... aussi insupportable que tout ceux qui me détestent... Parce que je ne suis pas un livre, que l'on peut lire et oublier... pourtant c'est ce que tout le monde fait... c'est peut-être mieux ainsi... ça leur évite de voire tout mes défaut si envahissants... mais je ne supporte pas que l'on dise du bien de moi... c'est impossible... c'est dit comme ça, juste pour faire plaisir... parce que c'est une sorte de bonne action... alors pourquoi pas dire que je suis bien... ça ne fait pas de mal ? Si et beaucoup trop ! C'est presque hypocrite... parce que c'est gratuit et totalement injustifié... on ne m'aime pas, on dit que l'on m'aime... c'est insupportable...

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires